By Christelle Destombes Le Conseil économique, social et environnemental a adopté le 10 avril l’avis « Fin de vie : la France à l’heure des choix », appelant à légaliser la « sédation profonde explicitement létale ». Un avis qui part d’un constat d’échec. Malgré les différentes mesures et notamment les dispositions de la loi sur la fin de vie (Claeys-Léonetti) du 2 février 2016, 85 % des Français pensent que leur volonté de mourir à domicile n’est pas respectée, selon un sondage Ifop. Une nouvelle loi en perspective ?Cet article Le Cese plaide pour une aide à mourir est apparu en premier sur Gazette Santé Social. Lire la suite

Via: Le Cese plaide pour une aide à mourir

Catégories :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *